Agrandir/Réduire la police

Centre de ressources

AccueilCentre de ressourcesConservation préventiveDans les muséesRéserve et expositionLa mise en réserve des oeuvres

La mise en réserve des oeuvres

Naud, Colette, 1995 (Révision 2011). Conservation préventive dans les musées. Manuel d'accompagnement, pages 55 à 60.

Les réserves de musées sont souvent négligées. Elles n'ont pas le caractère prestigieux des salles d'exposition. C'est pourtant dans les réserves que se retrouve la plus grande partie de la collection, et la plupart des œuvres y passent beaucoup plus de temps que dans les salles d'exposition. Chaque musée doit porter un soin particulier à l'aménagement de ses réserves, afin de freiner la dégradation des objets, d'éviter les accidents et de conserver ses collections dans les meilleures conditions possibles.

Certaines règles fondamentales doivent être respectées lors de la mise en réserve des collections. Gardez vos réserves propres et ordonnées. Prévoyez un support adéquat aux objets, afin d'éviter leur déformation et les accidents. Assurez la stabilité du milieu ambiant et utilisez des matériaux inertes ne dégageant pas de vapeurs nocives.

Localisation et aménagement des réserves

Les sous-sols souvent humides et les greniers sujets à de grands écarts de température ne doivent pas être utilisés pour en faire des réserves. De plus, on y accède souvent par des escaliers étroits qui rendent l'évacuation impossible en cas d'urgence et le déplacement des objets toujours périlleux. Prévoyez des couloirs de circulation assez larges pour faciliter le déplacement des œuvres.

Recouvrez les murs de la réserve de peinture blanche. La lumière ambiante, ainsi reflétée, rend les objets plus faciles à voir.

Le système de canalisation d'eau ne devrait pas passer dans les réserves. Si des tuyaux existent déjà, ajoutez un détecteur d'eau, et n'installez pas d'étagères sous les tuyaux. Inspectez régulièrement la réserve, les pièces avoisinantes et l'étage supérieur pour voir s'il y a des fuites.

Pour le rangement des objets, utilisez de préférence des étagères en métal avec des tablettes ajustables : elles s'adaptent à la taille des objets à entreposer et économisent l'espace. Assurez-vous de la solidité des étagères. Laissez un espace d'environ 10 cm entre le plancher et la première tablette afin de faciliter l'entretien des salles et de prévenir les dommages en cas d'inondation.

Si vos étagères sont en bois, recouvrez-les d'une couche de peinture coupe-vapeur à base d'acrylique (P0059).Attendez le séchage complet avant d'introduire les étagères dans la réserve. Placez du papier sans acide ou une mousse de polyéthylène sur les tablettes avant d'y mettre les objets.

Dans le cas de projets de constructions neuves, évaluez la possibilité d'acquérir des rayonnages mobiles. Bien que plus couteux à l'achat que des étagères fixes, ces équipements demandent moins de superficie de plancher (environ 40% de moins).

Haut de page

Le rangement et la protection des objets

Déposez les objets fragiles dans des boîtes coussinées ou dans des cavités creusées dans des mousses expansées comme l'Éthafoam® (P0325). Prévoyez un support adéquat pour éviter la déformation des objets. Rembourrez les sacs et les chaussures; soutenez les chapeaux et les paniers. Les textiles sont ou suspendus, ou enroulés, ou placés et rangés dans des boîtes, des tiroirs et des armoires fermées. Pour faciliter la manipulation on les supporte avec un non-tissé de polyester (comme le Reemay® P0085). Si on doit les plier, on soutient les plis à l'aide de papier de soie sans acide (P0143).

Les treillis métalliques coulissants permettent un gain d'espace appréciable pour le rangement des peintures. Dotez-vous d'un système offrant de bonnes garanties contre les vibrations. Si la collection de peintures est trop petite pour justifier une telle installation, de simples cases de rangement suffiront. Assurez-vous que les œuvres n'excèdent pas les cases de rangement.

Évitez de toucher et de déplacer les objets inutilement. Un rangement adéquat permet d'atteindre un objet sans en déplacer d'autres. Évitez l'encombrement et l'empilement. Rangez les objets dans des boîtes ou des bacs, identifiez-les. Utilisez des étiquettes permettant de vérifier facilement le numéro d'inventaire. On pose les objets lourds sur des chariots pour en faciliter le déplacement. Évitez d'encombrer les aires de circulations. On doit pouvoir circuler aisément avec les œuvres sans risque de les abîmer. 

Prévoyez un espace de travail pour la consultation.

Haut de page

Les conditions environnementales

Les conditions ambiantes jouent aussi un rôle important dans la préservation. N'allumez les lumières que lorsqu'il y a quelqu'un dans la réserve et condamnez les fenêtres pour protéger les collections de la lumière naturelle et prévenir le vol.

Maintenez une température fraîche afin de ralentir la dégradation des œuvres. Évitez qu'elle ne dépasse 20°C. Chaque degré de température en moins permet de gagner 3 % d'humidité relative.

Comme l'équilibre de l'objet avec son milieu ambiant est important, il faut d'abord viser la stabilité avant d'essayer de maintenir un taux d'humidité relative idéal de 50%. Au Canada, étant donné les conditions climatiques difficiles, on essaie, pour les collections mixtes, de maintenir une humidité relative supérieure à 35% pendant l'hiver, et inférieure à 65% pendant l'été.

Les boîtes et les meubles de rangement offrent une certaine protection contre des variations subites d'humidité relative. En regroupant les objets selon leur nature et dans des pièces différentes – par exemple tous les métaux ensemble – il est plus facile d'obtenir des conditions ambiantes adéquates et spécifiques.

Évitez d'appuyer des étagères ou d'accrocher des objets sur les murs donnant sur l'extérieur.

Tenez compte des particularités de votre édifice pour l'entreposage et la présentation de vos collections. Utilisez les endroits les plus stables pour les collections les plus fragiles, les endroits les plus secs pour les métaux.

Assurez-vous qu'il y ait une bonne circulation d'air pour éviter le développement des moisissures et l'activité des insectes. Ne gardez aucun aliment dans les réserves : ils attirent les insectes et autres vermines. On prévient l'infestation en inspectant et en dépoussiérant tous les objets avant de les introduire dans la réserve. On met en quarantaine les objets à risque.

Certains pièges collants permettent de déceler la présence d'insectes et aident à les identifier. On inspecte régulièrement les lieux et on place les pièges dans les endroits stratégiques : les planchers sous les tablettes, les recoins et les bords des fenêtres.

Lorsqu'on utilise des étagères ouvertes, on protège les œuvres de la poussière en tendant des rideaux de polyéthylène ou de tissu devant les tablettes. Le polyéthylène a l'avantage d'être transparent et protège des dégâts d'eau possibles. Évitez un contact direct entre le polyéthylène et l'objet pour ne pas provoquer de condensation. Couvrez les objets avec des housses, si nécessaire.

La conservation des œuvres dans des boîtes ou dans du papier de soie sans acide réduit les dangers liés aux polluants. Ces derniers sont absorbés par les matériaux qui entourent l'objet plutôt que par l'objet lui-même. Dans certains cas, des produits comme le charbon activé, le bicarbonate ou le gel de silice déshydraté(P0145) sont utilisés pour absorber les polluants.

Haut de page

La sécurité

Observez également certaines règles de sécurité. Indiquez par un symbole à l'entrée de la réserve l'interdiction de fumer. Installez des détecteurs de fumée et placez près de l'entrée de la réserve un extincteur d'incendie de type approprié. L'extincteur doit être d'un format adéquat aux besoins et chaque membre du personnel doit  (avoir reçu une formation sur le maniement de ces appareils avant de s'en servir). Faites vérifier régulièrement son bon état de marche.

Ne gardez jamais de solvants, de produits d'entretien ni de vieux papiers dans les réserves : ils s'enflamment facilement.

Prévoyez un système d'alarme antivol et à incendie relié, si possible, à la caserne de pompiers ou à un poste de sécurité. Vérifiez périodiquement la présence et l'état des objets dans la réserve. Inspectez régulièrement les lieux, murs extérieurs, tuyaux, fenêtres.

Les objets précieux tels que les bijoux, les collections de monnaies et l'orfèvrerie seront plus en sécurité dans une chambre forte.

Fermez à clé la porte de la réserve et contrôlez-en strictement l'accès.

Dans chacun des textes de cette série consacrée aux différents types d'objets, on  trouvera des conseils spécifiques propres à la conservation des différents matériaux. Tenez compte de ces conseils lors de la mise en réserve de vos collections.

 
Bibliographie et vidéographie

Date de mise à jour : 16 juin 2016

Gouvernement du Québec, 2021
© Gouvernement du Québec, 2021