Agrandir/Réduire la police

Centre de ressources

AccueilCentre de ressourcesConservation préventivePatrimoine religieuxLes vitraux

Les vitraux

Les problèmes les plus fréquents concernant les vitraux sont dus au vieillissement des composantes des verrières (verre, plomb, bois) et au manque d'entretien. Comme pour tous les éléments de construction, il est recommandé de faire un entretien et un examen réguliers.

Que doit-on faire ?

Connaître son patrimoine religieux

  • Inventorier les vitraux ; photographier l'ensemble et les détails importants (voir la fiche L'inventaire : une nécessité). Noter les dommages dans la fiche d'inventaire.

Prévenir les dommages

  • Surveiller l'affaissement ou le tassement des plombs, qui se manifeste par le bombement de la verrière, car cela peut entraîner le bris du verre.

  • Protéger les vitraux des intempéries et du vandalisme à l'aide de contre-fenêtres du côté extérieur. Les contre-fenêtres doivent permettre la circulation d'air ; des trous d'aération jouent ce rôle. Si elles sont trop étanches, il peut y avoir de la condensation ; à long terme, elle provoquera la détérioration des cadres de bois ainsi que des plombs.

Entretenir et inspecter régulièrement

  • Un examen de routine est une façon simple et efficace de contribuer à la conservation des vitraux. Il donne l'occasion de constater les premiers signes de détérioration et de prendre des mesures pour y remédier, avant qu'apparaissent des dommages plus importants. Lors de cet examen, on vérifiera les points suivants :

- La déformation ou le bombement de la verrière sont-ils importants ?

- Les vitraux sont-ils complets ? Y a-t-il perte ou bris de verre ?

- Le réseau de plombs est-il en bon état ? Les soudures sont-elles ouvertes ? Existe-t-il des taches d'oxydation blanches (Attention, cette substance est toxique !) ?

- Les mastics sont-ils fendillés ?

- Les fixations du vitrail et, s'il y a lieu, les barres de renfort sont-elles en bonne condition ?

- Les joints, la structure en bois et la peinture des contre-fenêtres présentent-ils des problèmes d'écaillage, de fissures ?

  • La restauration des vitraux est complexe et demande une expérience et des connaissances particulières : elle doit être confiée à des spécialistes.

Pour en savoir plus

DE HENAU, P. et C. FONTAINE-HODIAMONT. « Aspects de la conservation de vitraux en Belgique », Les arts du verre : histoire, technique et conservation, Journées d'études de la SFIIC, Nice, 17-19 septembre 1991, Champs-sur-Marne, SFIIC, 1991, p. 59-67.

FROSSARD, I. « La conservation des vitraux », Monuments historiques, no 145 (1986), p. 25-30.

WILSON, H. et A. KOSLOWSKI. « Pour protéger les vitraux », Continuité, no 46 (1990), p. 39-43.

Pour obtenir de l'aide

Bien que les restaurateurs de vitraux soient peu nombreux au Québec, il existe quelques personnes qualifiées pour ce genre de travail. Les directions régionales du ministère de la Culture et des Communications et le Centre de conservation du Québec peuvent vous recommander des spécialistes.

Haut de page

Date de mise à jour : 13 juin 2016

Gouvernement du Québec, 2021
© Gouvernement du Québec, 2021