Agrandir/Réduire la policeVersion imprimable

Centre de ressources

AccueilCentre de ressourcesConservation préventiveGuide pour la conservation des œuvres d'art publicÉlaboration d'un programme d'entretienConstitution d'une documentation

Constitution d'une documentation

Si ce n’est déjà fait, d’abord bâtir l’inventaire des œuvres de la collection d’art public. Pour ce faire :

  • ouvrir un dossier pour chaque œuvre. Conserver tous les dossiers au même endroit, en lieu sûr
  • consigner dans le dossier de chaque œuvre sa description et celle de son concept
  • recueillir dans ce dossier tout document d’archives relatif à l’œuvre, par exemple des textes de l’artiste, des coupures de journaux, les rapports d’état et de conservation déjà produits, les photos, les documents administratifs.

Pour compléter l’information descriptive, communiquer avec l’artiste, un historien de l’art ou un restaurateur. Toutes les données, notamment sur les couleurs, les textures et le concept, permettent de :

  • respecter l’intégrité de l’œuvre et l’intention de l’artiste lors d’interventions de conservation
  • guider le travail des différents intervenants qui, à un moment ou à un autre, agiront sur l’œuvre ou sur son environnement.

Pour une documentation complète et utile

  • Tenir à jour l’inventaire ou la liste des œuvres.
  • Rassembler la documentation dès le début du projet.
  • Décrire chaque œuvre avec toutes les données disponibles, notamment sur : son concept, les matériaux qui la composent, les techniques utilisées pour sa fabrication et son installation, l’intention de l’artiste pour son entretien et son apparence, l’approche de l’artiste concernant sa transformation liée au vieillissement naturel des matériaux.
  • Consigner tous les renseignements relatifs à la conservation de l’œuvre : les rapports d’état et de restaurations antérieures, la fiche d’entretien, les instructions en cas de déplacement ou d’entreposage temporaire, les renseignements concernant l’aliénation de l’œuvre, s’il y a lieu, ou le remplacement de certains éléments.
  • Produire un registre pour le suivi de la conservation de l’œuvre. Y inscrire chronologiquement toutes les interventions effectuées : expertise, restauration, entretien, déplacement, aliénation.
  • Maintenir une documentation photographique de l’œuvre sur son état et son entretien, dès son installation.
  • Faire migrer le fichier numérique contenant des photos ou d’autres données vers de nouveaux supports, au besoin. Ainsi, le fichier sera toujours lisible, même avec l’évolution de la technologie. Pour en savoir plus sur la migration de l’information, consulter le Plan global de conservation du texte Arts technologiques.

 

 

Date de mise à jour : 24 janvier 2020

Gouvernement du Québec, 2021
© Gouvernement du Québec, 2021