Agrandir/Réduire la policeVersion imprimable

Centre de ressources

AccueilCentre de ressourcesConservation préventivePatrimoine religieuxConservation préventiveLes insectes et les rongeurs

Les insectes et les rongeurs

Les insectes et les rongeurs sont très répandus et on en découvre même dans les églises et les couvents ! L'important est de savoir s'il s'agit de quelques promeneurs solitaires ou d'une infestation. Les insectes et les rongeurs aiment les endroits sombres, tranquilles et poussiéreux.

On trouve dans les lieux sacrés les mêmes insectes que dans les maisons : mites, fourmis, poissons d'argent, mouches, perce-oreilles. Les rongeurs le plus fréquemment rencontrés sont les souris et les rats, mais il faut aussi mentionner les chauves-souris, les écureuils et les ratons laveurs. Les objets sont troués, rongés et souillés par les excréments de ces différents animaux. Certains insectes, comme les perce-oreilles, n'attaquent pas les biens ; leur présence peut toutefois indiquer un problème d'humidité.

La meilleure façon d'éviter les dommages causés par ces êtres indésirables est une méthode de prévention en cinq temps.

Que doit-on faire ?

Éviter de les attirer

  • Utiliser des poubelles à couvercle et les placer à l'écart des édifices.

  • Vider fréquemment les poubelles surtout après les activités paroissiales.

  • Bien entretenir les édifices, de la cave au grenier.

  • Éviter l'encombrement des aires d'entreposage.

  • Nettoyer les endroits difficiles d'accès, tels les dessous de meubles et d'étagères.

Faire obstacle à leur entrée dans les édifices

  • Réparer les fissures des murs et des planchers et boucher les trous.

  • Garder les portes fermées et munir les fenêtres de moustiquaires.

Déceler leur présence

  • Être aux aguets pour détecter le plus tôt possible les signes de leur présence : insectes morts, cocons, excréments, marques de dents, fine poudre de bois, nids, taches graisseuses, empreintes, trous autour des édifices, cris, trottinements, odeurs, etc. Ceci permet d'éviter leur prolifération et de limiter les dégâts. Les insectes et les rongeurs portent souvent atteinte à l'intégrité des œuvres et les dommages sont parfois coûteux à réparer (par exemple, insectes dans les tuyaux d'orgues, chiures de mouches sur les peintures, etc.).

  • Les pièges collants ou plaquettes engluées sont un excellent moyen de détecter les insectes. On les dispose de place en place sur le plancher et on vérifie chaque mois ceux qui s'y trouvent collés. L'abondance d'un certain type d'insecte à un endroit peut indiquer un problème. Une fois l'insecte identifié, il faut placer plus de pièges autour de cette zone afin de circonscrire l'infestation.

Empêcher leur prolifération

  • Détruire les nids et les abris des rongeurs et poser des feuilles de métal sur les cadres de fenêtres et autres pièces de bois rongés.

  • Si des objets infestés d'insectes sont repérés (mites dans des tissus, fourmis gâte-bois dans des meubles, etc.), les isoler dans du plastique et procéder à l'élimination des insectes.

Les éliminer

  • Pour l'extermination des rongeurs, utiliser des pièges appropriés (à souris, à rats) et les fixer afin que les animaux ne les entraînent pas avec eux. Faire un plan qui indiquera l'emplacement des pièges et les visiter souvent, car la décomposition sur place des animaux morts attirerait des insectes nuisibles.

  • Pour l'extermination des insectes, recourir à des firmes spécialisées. En cas d'infestation, nous vous conseillons de faire appel au Centre de conservation du Québec pour vous aider à choisir la bonne entreprise et pour traiter les œuvres endommagées. Plusieurs compagnies utilisent pour la fumigation des produits efficaces pour tuer les insectes, mais dommageables pour les objets et nocifs pour la santé.

Pour en savoir plus

STRANG, T. et J. E. DAWSON. La lutte contre les vertébrés nuisibles dans les musées, Bulletin technique no 13, Ottawa, Institut canadien de conservation, 1991, 11 p.

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL en collaboration avec le CENTRE DE CONSERVATION DU QUÉBEC et L'INSTITUT CANADIEN DE CONSERVATION. « La lutte préventive contre les insectes et les petits animaux », vidéo no 5, La conservation préventive dans les musées, série de 19 documents vidéo et manuel d'accompagnement, 1995.

Haut de page

Date de mise à jour : 13 juin 2016

Gouvernement du Québec, 2021
© Gouvernement du Québec, 2021