Agrandir/Réduire la policeVersion imprimable

Réalisations

AccueilRéalisationsDétail d'une réalisation
 

L'album des causes célèbres

L'album des Causes célèbres provient du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale. Il appartient aujourd'hui au Musée de la civilisation du Québec.

Ce livre imposant et lourd mesure 63 cm x 53 cm x 10 cm. Il a été constitué entre les années 1920 et 1950 et présente, sur 38 pages cartonnées montées sur onglet de toile, un ensemble de photos, coupures de presse, croquis et schémas de scènes de crime.

Le corps de l'ouvrage est inséré dans une reliure composée de parties fixes et mobiles : la partie fixe comprend les barres d'acier et les vis; la partie mobile, comprend les charnières recouvertes de cuir reliant les barres d'acier aux plats avant et arrière de la couverture.

Des pages aux coins et pourtours endommagés

La photo montre la reliure de l'album des causes célèbres avant la restauration. Il y a de petites déchirures au niveau du cuir dans le coin inférieur de la reliure La photo montre une partie manquante en carton d'une des feuilles du livre qui sera à consolider lors du traitement

Une trentaine de pages présentaient, à différents degrés, des pertes, minceurs, délaminage, déchirures et déformations surtout aux coins et le long des marges. Quelques-unes avaient subi des pliures de profondeurs variées et quelques cassures apparaissaient à des endroits précis.

La reliure et le système de montage

Au moment de son arrivée au Centre de conservation du Québec, l'album avait déjà fait l'objet d'une restauration camouflant une partie de la reliure d'origine. Cette restauration ne tenait plus et la reliure était fendue le long du mors. L'état de conservation du cuir de couvrure était gravement atteint par la « pourriture rouge ». Ce type d'altération est irréversible et peut éventuellement causer la désagrégation du cuir en poussière rouge. De plus, les coins de l'album étaient dénudés et fort endommagés.

Les dorures visibles sur le plat supérieur étaient intactes. Quant au mécanisme de la reliure, il a nécessité un examen approfondi afin de déterminer d'une part, sa condition et sa réutilisation potentielle et, d'autre part, les moyens de retirer la toile employée lors de la première restauration sans porter préjudice aux matériaux constitutifs de la reliure originale.

L'album fait peau neuve

Pour la restauration des pages, il a fallu dépoussiérer, refixer les parties décollées et déchirées, reconstituer les lacunes de carton, réparer les déchirures, les pertes et les pliures des pages avec du papier japonais de différents grammages. Toutes les planches ont été ensuite remontées à l'identique sur un onglet de lin lui-même doublé de papier japonais.

Couverture de l'album, après restauration.La restauration des couvertures a nécessité une intervention laborieuse. Il a fallu tout d'abord dégager et retirer la toile de réparation et tous les résidus adhésifs. Par la suite, la surface du cuir dégradé a dû être consolidée à plusieurs endroits. Les parties lacunaires des plats de carton ont été reconstituées, mises au ton et protégées par du papier japonais et du cuir.

Les parties amovibles et détériorées du cuir retenant chaque plat à sa barre de métal ont été dégagées mécaniquement. Sous le cuir de recouvrement se trouvait une doublure de toile de renfort insérée au verso des couvertures et autour des barres de métal; cette toile était oxydée, déchirée et cassante et n'offrait plus le support adéquat pour soutenir le poids de la reliure. Elle a été retirée mécaniquement et remplacée par une toile de coton de même grammage.

L'examen plus poussé de l'état des deux barres d'acier avait permis de constater une corrosion active du métal. Le métal a dû être traité et la corrosion, stabilisée.

De nouveaux embouts d'époxy ont été moulés, reconstitués puis insérés aux extrémités de chaque barre de métal. Un nouveau cuir de bœuf de remplacement pleine épaisseur a été positionné et fixé par-dessus la toile de coton en utilisant un modèle de couvrure identique au modèle original.

Conservation de l'œuvre

Photo présentant l'album après restauration dans sa boîte de conservationAfin d'assurer une bonne conservation lors de l'entreposage, des jaquettes de protection ont été fabriquées et un coffret de conservation rigide a été fait sur mesure. La clé de fermeture du mécanisme de la reliure a été insérée dans un petit étui fixé à l'intérieur du boîtier de conservation de l'album.

Date de mise à jour : 14 décembre 2011

Gouvernement du Québec, 2019
© Gouvernement du Québec, 2019