Le Groupe de préservation des vestiges subaquatiques
de Manicouagan

GPVSM

Objectifs de l'organisme

  1. Former ses membres;
  2. Sensibiliser les plongeurs en particulier et le public en général à la préservation des vestiges subaquatiques;
  3. Inventorier de tels vestiges sur les fonds marins;
  4. Documenter lesdits vestiges sur les fonds marins;
  5. Fournir assistance aux spécialistes autorisés pour évaluer, conserver et protéger lesdits vestiges;
  6. Fournir assistance aux spécialistes autorisés pour effectuer des prélèvements sur le terrain;
  7. Mettre en valeur de tels vestiges sous supervision professionnelle;
  8. Conserver les vestiges culturels submergés de la Côte-Nord pour le bénéfice de la population de la Côte-Nord.

Code de déontologie de l'organisme

  1. Suivre les cours de base Techniques d'initiation sur la protection des vestiges subaquatiques NAS (Nautical Archaeological Society), ou à défaut, l'initiation de base fournie par le Groupe de préservation, et en respecter les principes;
  2. Sensibiliser les plongeurs en particulier et le public en général aux principes de préservation des vestiges subaquatiques;
  3. Si nécessaire, fournir assistance aux spécialistes autorisés responsables pour évaluer, conserver, et protéger lesdits vestiges subaquatiques;
  4. Suivre le cours d'initiation NAS d'intervention sur le terrain, afin de fournir assistance aux spécialistes autorisés lors des prélèvements sur le terrain;
  5. Conserver les vestiges culturels submergés sur la Côte-Nord pour le bénéfice des gens de la Côte-Nord;
  6. Respecter la confidentialité des informations tant et aussi longtemps que requis par le Conseil d'administration du Groupe de préservation;
  7. Respecter les règlements généraux du Groupe;
  8. Respecter le niveau de plongée autorisé par sa carte de plongeur.

Lors d'une découverte fortuite, les membres du Groupe de préservation doivent

a) Ne pas déplacer les pièces (artefacts);
b) Prendre des photos et/ou (enregistrer la découverte sur) vidéo et/ou (dessiner un) croquis;
c) Établir des points de repère (localisation du lieu de découverte);
d) Protéger les pièces (artefacts), si possible et si nécessaire;
e) Contacter l'exécutif si une intervention immédiate est requise (déplacement, expertise);
f) En dernier recours, si une pièce est en danger, la prélever et en justifier l'action.

L'auteur de la découverte doit, s'il y a prélèvement d'objets, contacter le receveur des épaves (Transports Canada) et la Direction régionale du ministère de la Culture et des Communications.

Page précédente Retour à l'index