Sir William Phips et le comte de Frontenac

Carte du territoire .. Carte du territoire touché par la première guerre intercoloniale (1689-1697) et localisation géographique de l'anse aux Bouleaux sur la côte nord de l'estuaire du Saint-Laurent, où a été trouvée l'épave du navire appartenant à la flotte de Phips.

Sir William Phips

Sir William Phips

William Phips, fils d'une modeste famille, est né le 2 février 1651, dans l'actuel État du Maine. À 18 ans, il est engagé comme apprenti par un constructeur de navires. À Boston, il poursuit ce métier et épouse une veuve bien nantie. Il fonde son propre chantier maritime. En 1684, il part à la recherche d'un trésor englouti dans le naufrage d'un galion espagnol, le Concepción, au large de l'actuelle République Dominicaine. Après trois ans de recherches, il découvre l'épave et réussit à en retirer 32 tonnes d'argent. En récompense de son exploit, il se voit attribuer le titre de chevalier.

De 1689 à 1692, la Nouvelle-France et la Nouvelle-Angleterre subissent le contrecoup de la guerre qui oppose les mères-patries en Europe. En 1690, Phips est mandaté par le Massachusetts General Court pour prendre d'assaut Port-Royal en Acadie, puis Québec. Malgré son revers à Québec, il est nommé gouverneur royal du Massachusetts par Guillaume III, en 1692. Il meurt à Londres en 1694.

Louis de Buade Louis de Buade, comte de Frontenac

Louis de Buade, comte de Frontenac, est né le 12 mai 1620, à Saint-Germain-en-Laye. Il a été gouverneur général, c'est-à-dire représentant de Louis XIV en Nouvelle-France, de 1672 à 1682 et de 1689 à 1698. Frontenac est mort le 28 novembre 1698, à Québec. Il est considéré, au Canada, comme l'architecte de l'expansion française en Amérique du Nord et le défenseur de la Nouvelle-France contre les attaques de la confédération iroquoise et des colonies anglaises.

Page précédente Retour à l'index