- 4 -


Condition ... Section de la zone partiellement dégagée. À noter la présence de cinq fusils et du chaudron.

Partially excavated zone. Note the presence of five muskets and a cauldron.


Condition ... Plongeurs à l'œuvre, avec à l'avant-plan un fusil.

Divers at work, with musket in foreground.


Results... Plongeur en train de localiser un artefact à l'intérieur du carroyage servant à réaliser le plan du site.

Diver at work.


La giberne, dans son état actuel, est supportée de l'intérieur et tous les fragments sont calés dans une boîte bien matelassée. Elle est maintenant prête pour l'étude archéologique et historique. Sa présentation en pièces détachées rend d'ailleurs plus aisée l'étude des spécialistes qui doivent l'examiner " sous toutes ses coutures "! On étudiera, entre autres, la technique de fabrication, sa typologie par rapport à ce que nous connaissons déjà des gibernes de la même époque, sa fonction, son association avec l'épave, etc...


Result... Portion exposée de la coque du navire.

Exposed section of ship's hull.


AXE Hache trouvée en surface.

Axe found on river bottom.


Cup Tasse partiellement dégagée.

Partly excavated cup.


Lyophilisateur, appareil utilisé par le Centre de Conservation du Québec.


Bouteille à vin complète. Les seuls éléments manquants sont la lèvre et le haut du col.


Canon miniature. Objet décoratif ou porte-bonheur?


Fourchette composée de fils métalliques tressés.


Écusson Le manche de cette écuelle porte un écusson flanqué de deux dauphins. Sur l'écusson on distingue clairement la lettre « M » et juste au-dessous, on peut lire les lettres « I » et « S », placées côte à côte.Cette disposition en pyramide était courante pour marquer les initiales d'un homme et de son épouse. Le « M » étant la première lettre du nom du mari, les initiales de celui-ci sont « IM » et celles de son épouse « SM ». Cette écuelle a été un des éléments clés de l'identification de l'épave.

The handle on this porringer bears an escutcheon flanked by two dolphins. The letter "M" is clearly visible on the escutcheon, immediately above two other letters, "I" and "S," placed side by side. This pyramid arrangement was commonly used to mark the initials of a husband and wife. Since the "M" corresponds to the first letter of the husband's last name, his initials were "I.M." and those of his wife, "S.M." This porringer provided one of the keys to the ship's identity.


[ Album précédent ] [ Retour à l'index ] [ Album suivant ]      
[ Return to index ]