Agrandir/Réduire la policeVersion imprimable

Centre de ressources

AccueilCentre de ressourcesFoire aux questions

Les services

Pouvez-vous évaluer la valeur de mon objet ?

Non. Les restaurateurs du Centre de conservation du Québec ne font en aucun cas l'estimation de la valeur d'un bien, que ce soit à des fins personnelles ou fiscales. Cette pratique serait en contradiction avec le Code de déontologie des restaurateurs. Les personnes en mesure de réaliser ce type d'estimation sont les évaluateurs, les commissaires-priseurs (encan), les galeries d'art et les antiquaires. Les historiens de l'art et les conservateurs de musée, selon leur spécialité, pourraient également être en mesure de vous informer sur l'origine de vos objets de valeur.

Acceptez-vous les dons d'objets ou d'œuvres d'art des particuliers ?

Non. Il n'est pas dans le mandat du Centre de recueillir les dons d'objets ou d'œuvres d'art. Pour donner un bien, il faut communiquer avec un musée. En effet, certains musées reçoivent, lorsque le bien est en lien avec leur mission, les dons d'objets provenant d'individus. Cependant, il est préférable que les objets dont vous souhaitez vous départir demeurent dans leur région d'origine.

Puis-je obtenir une subvention pour la restauration de mon bien ?

Seuls les organismes et les institutions sont admissibles à des programmes de subvention, et ce, en fonction de certains critères. Il faut vous adresser à la Direction régionale du ministère de la Culture et des Communications (MCC) de votre région pour obtenir des renseignements sur les programmes de subventions offerts. Si vous faites partie de la clientèle admissible, vous pouvez soumettre une demande dans le cadre des programmes suivants :

  • Le Fonds du patrimoine culturel québécois : géré par le MCC, ce fonds a pour but de soutenir les projets de mise en valeur et de conservation du patrimoine. Le volet 3 du fonds soutient la restauration et la relocalisation des œuvres d'art public découlant de la Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux. Le volet 4 du fonds soutient le renouvellement partiel ou complet des expositions permanentes pour les musées reconnus par le MCC, dont la restauration d'œuvres d'art.
  • Le Conseil du patrimoine religieux accorde une aide financière à la restauration des biens mobiliers et des œuvres d'art dans un lieu de culte.

Haut de page

L'équipe

Comment obtenir un emploi en restauration au Centre de conservation du Québec ?

Le Centre de conservation du Québec se compose d'une équipe permanente d'une trentaine de personnes. À titre d'organisme relevant du ministère de la Culture et des Communications, il est assujetti aux règles d'embauche de la fonction publique québécoise édictées par le Conseil du trésor. Compte tenu de la rareté des ressources professionnelles en restauration d'objets ou d'œuvres d'art, le Centre fait occasionnellement des appels de candidatures par l'intermédiaire des concours de recrutement annoncés dans les principaux quotidiens et sur le site Internet du Conseil du trésor.

Comment obtenir un stage au Centre de conservation du Québec ?

L'accueil des stagiaires est limité chaque année à un nombre restreint de candidats qui terminent une maîtrise en restauration. Les possibilités d'accueil des stagiaires au Centre dépendent :

  • de la disponibilité des professionnels du Centre
  • de la nature du stage envisagé
  • de la capacité du Centre à répondre aux objectifs d'apprentissage recherchés.

Pour en apprendre davantage sur les possibilités de stages au CCQ, veuillez consulter la page Stages de restauration.

Haut de page

La profession

Qu'est-ce qu'un restaurateur ?

Le restaurateur est un professionnel disposant, en règle générale, d'une formation universitaire de deuxième cycle. L'aspect multidisciplinaire de son travail exige des connaissances et aptitudes dans de nombreux domaines : sciences, arts, histoire, archéologie et éthique.

Le restaurateur travaille fréquemment en collaboration avec d'autres professionnels issus du milieu culturel et dont les expertises sont complémentaires aux siennes : historiens, conservateurs et archivistes, scientifiques, architectes, etc.

Le travail du restaurateur vise d'abord à prévenir les causes de détérioration. Ainsi, la maxime du restaurateur pourrait se résumer par « mieux vaut prévenir que guérir ». Le restaurateur étudie l'état d'un bien culturel et émet des recommandations quant aux conditions de sa conservation et de son entretien dans le but de retarder sa détérioration. Il agit à titre de conseiller lors de demandes d'information ou lors d'expertises.

Il réalise, lorsque nécessaire, des interventions matérielles pour :

  • retrouver l'intégrité structurelle du bien
  • rétablir un état historique donné
  • améliorer sa lisibilité

Ses travaux peuvent se faire en atelier ou in situ, lors de chantiers de restauration, par exemple.

La pratique du restaurateur est encadrée par une éthique reconnue et partagée, soit le Code de déontologie et guide du praticien de l'Association canadienne des restaurateurs professionnels (ACRP).

Pour en apprendre davantage sur cette fascinante profession, visitez la page Profession : restaurateur.

Comment devient-on restaurateur ?

Les programmes de formation en restauration reconnus dans le réseau professionnel des restaurateurs en Amérique du Nord et Europe sont de deuxième cycle universitaire (maîtrise). La majorité des restaurateurs qui exercent au Québec ont étudié dans des universités canadiennes, européennes ou étatsuniennes. Ils ont choisi une spécialisation dans un champ d'intervention spécifique. Pour une liste des établissements, visitez les Liens pertinents.

Comment choisir un restaurateur qualifié ?

L'expertise est un facteur déterminant lorsqu'il s'agit de choisir un restaurateur qualifié. Au Centre de conservation du Québec, les restaurateurs sont des diplômés universitaires en restauration d'œuvres d'art. Ils se conforment au code de déontologie et guide du praticien de l'Association canadienne pour la conservation et la restauration (ACCR) des biens culturels et de l'Association canadienne des restaurateurs professionnels (ACRP). Ils collaborent fréquemment avec des scientifiques, des historiens, des artistes, des ingénieurs et des architectes. Pour trouver un restaurateur professionnel au Canada, vous pouvez consulter le répertoire des membres accrédités de l'ACRP. Visitez la page Profession : restaurateur pour en apprendre davantage.

Quelle est la différence entre conservation, conservation préventive et restauration?

Les termes conservation et restauration sont parfois confondus.

La conservation est l'ensemble des interventions consistant à identifier, à protéger, à préserver et à revitaliser un bien patrimonial, des archives ou des œuvres d'art. Elle a pour but de préserver ces biens et inclut la conservation préventive ainsi que la restauration des biens.

La conservation préventive désigne un ensemble d'actions sur l'environnement de l'objet, destinées à retarder la détérioration naturelle ou accidentelle d'un bien culturel ou à prévenir les dommages, grâce à l'établissement de conditions optimales de transport, de manipulation, de mise en réserve et d'exposition.

La restauration est une intervention directe sur un bien qui vise à le ramener le plus près de son état d'origine. Elle vise à retarder la dégradation des biens et à révéler, par des méthodes scientifiques et techniques, les qualités esthétiques, historiques ou autres de l'œuvre.

Haut de page

La conservation préventive

Comment prendre soin de mes objets de valeur ?

Tout objet, qu'il soit fait de tissu, de bois, de métal ou d'autres matériaux, nécessite des soins afin de mieux résister aux effets du temps et aux variations des conditions environnementales auxquelles il est exposé. La page Vos objets de valeur présente des recommandations ainsi que des précautions simples et efficaces à prendre pour protéger ces objets. Consultez également la section Publications qui contient la référence de plusieurs ouvrages liés à la conservation préventive.

Est-il possible de communiquer avec un restaurateur pour obtenir des conseils ?

Si vous avez une question concernant la conservation d'un bien, consultez d'abord la section Vos objets de valeur. Si vous ne trouvez pas de réponse, écrivez à l'adresse courriel du Centre ; vous serez dirigé vers le restaurateur qui saura le mieux vous répondre, en fonction de sa spécialité.

Comment transporter et emballer mes objets de valeur de manière adéquate ?

La majorité des dommages causés aux objets surviennent lors de leur déplacement, soit à cause d'une méthode de transport ou d'un emballage inadéquat. Visitez la section Vos objets de valeur pour en apprendre davantage sur les manipulations appropriées.

Date de mise à jour : 08 décembre 2014

Gouvernement du Québec, 2017
© Gouvernement du Québec, 2017