Agrandir/Réduire la policeVersion imprimable

À propos du CCQ

AccueilÀ propos du CCQLocaux et équipements

Locaux et équipements

L'architecture et l'ingénierie

Photographie de la façade du Centre de conservation du Québec.Les activités du Centre de conservation du Québec sont regroupées dans un bâtiment qui présente les caractéristiques propres à sa vocation spécifique. Un grand soin a été apporté au choix de l'équipement et de la machinerie destinés à assurer aussi bien la sécurité des restaurateurs que la conservation et la restauration des œuvres ou des objets qui sont confiés au Centre.

L'éclairage et la température sont adaptés aux travaux de restauration. Par exemple, les ateliers des peintures, sculptures et textiles reçoivent la lumière du nord, moins dommageable pour les matériaux fragiles et préférable pour réaliser des interventions qui nécessitent de la minutie telles les retouches. Les fenêtres sont également munies de filtres ultraviolets. Un système informatisé gère la température et l'humidité à l'intérieur de l'édifice.

Des équipements spécialisés

Les restaurateurs ont été largement mis à contribution pour définir les besoins en équipements spécialisés de chacun des sept ateliers.

Chaque atelier dispose d'un système de ventilation, de climatisation et de chauffage indépendant. Des systèmes d'extraction d'air ponctuelle, des hottes et des armoires à solvants sécuritaires assurent une évacuation adéquate des produits chimiques utilisés lors des activités de restauration. Chaque atelier dispose aussi d'un drain de plancher, d'un bassin de sédimentation (ou intercepteur solide), d'un système individuel d'eau déionisée, d'une douche corporelle d'urgence et d'une douche oculaire.

Certains ateliers comprennent une section spécialement aménagée pour les opérations nécessitant de l'eau (secteur humide). Cette section peut comprendre des éviers, des hottes, une table à succion, un lyophilisateur
appareil utilisé pour les matières gorgées d'eau.
lyophilisateur
. Tous les ateliers disposent de matériel d'analyse et de microscopie. Le Centre dispose également d'un microscope polarisant et d'un microscope binoculaire.

Photographie d'une restauratrice procédant au nettoyage d'une madone sous le système d'extraction d'air et muni d'un masque à filtre HEPA. Restauratrice éliminant les surpeints de peinture au plomb munie de la cagoule.

Des ateliers spécialisés, des équipements adaptés

Les ateliers sont munis d'équipements spécialisés répondant à leurs besoins spécifiques :

  • l'atelier des sculptures a conçu une cagoule de travail offrant une protection lors de l'utilisation de solvants toxiques
  • l'atelier des meubles dispose d'une salle de machinerie et d'équipements de menuiserie et d'ébénisterie
  • l'atelier des peintures bénéficie d'une salle de pulvérisation servant au vernissage des peintures et aussi utilisée pour diverses activités nécessitant une grande extraction d'air
  • l'atelier des textiles dispose d'un métier servant à la restauration de textiles de grandes dimensions, une machine à teinture industrielle ainsi qu'une table hydraulique
  • l'atelier des œuvres sur papier s'est récemment doté d'une table lumineuse hydraulique
  • les restaurateurs de l'atelier d'archéologie-ethnologie ont conçu un espace de travail adapté au dégagement des concrétions marines (table de dégagement des concrétions).

Plusieurs salles ou cloisons sont conçues pour des usages précis : dégagement chimique, dégagement du plomb, opérations abrasives, entreposage des solvants, etc.

Haut de page

La photographie

La photographie des œuvres et des objets permet de documenter visuellement différentes étapes du traitement de restauration afin de conserver l'information sur leur état. Ces photos peuvent être également utilisées par les restaurateurs aux fins de publication, pour des conférences ou lors de sessions de formation. Elles sont un élément essentiel au traitement de restauration et fournissent des informations indispensables aux professionnels.

Le studio de photographie comprend deux salles de prise de vue et une salle de radiographie. Cependant, les photographes ne se limitent pas au travail en studio. Ils peuvent être appelés à faire des relevés photographiques in situ lorsque, pour des raisons de sécurité, le déplacement des objets est impossible ou trop risqué.

Un photographe en pleine action dans le studio de photographie du CCQ. Un photographe en action, à l'Université Laval

Dans le studio, la lumière est utilisée de façon à faire ressortir toutes les particularités de chaque œuvre. Les techniques photographiques employées sont variées. Les objets sont d'abord documentés en lumière normale. Au besoin, on peut aussi photographier les œuvres en lumière rasante, en réflexion spéculaire ou encore en lumière transmise.

Le recours aux photographies sous rayonnement ultraviolet ou infrarouge pour évaluer les œuvres, permet de les analyser sous d'autres aspects, autrement invisibles à l'œil nu. Une autre technique utilisée est la radiographie. Les rayons X sondent la structure même des objets et donnent des renseignements souvent essentiels au choix des traitements.

Haut de page

Salle de conférence

Une salle de conférence, d'une capacité d'une trentaine de personnes, peut être louée pour la tenue de conférences ou de réunions en semaine, de 7 h 30 à 18 h 00. Divers équipements (téléviseur, projecteur, ordinateur portable, etc.) sont également disponibles. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec le CCQ.

Date de mise à jour : 22 mars 2016

Gouvernement du Québec, 2017
© Gouvernement du Québec, 2017